Politique

[Alliance Morisien] Pravind Jugnauth : «L’argent public couma mo l’argent. Kan mo depense, mo faire gagne value for money»

Vendredi 11 Octobre 2019

Lors du congrès nocturne dans la circonscription no 8 (Moka/Quartier-Militaire) à Petit-Verger, Saint-Pierre, hier, le jeudi 10 octobre, plusieurs intervenants de l'Alliance Morisien ont pris la parole, flattant sans surprise leur leader Pravind Jugnauth en revenant sur les réalisations sous son gouvernement.


Tous très confiants "vers une victoire", ce sont surtout les propos de Anwar Husnoo qui ont soulevé une certaine indignation. 

“Eski ou anvi vot pou enn parti ki plant gandia, legaliz gandia?”.

Aucun débat n'est possible sur le sujet avec le clan Jugnauth père et fils. Le 6 février, Pravind Jugnauth a été très clair: «Ena dimounn dan lopozition pe milite pou legaliz cannabis alor ki gouvernma pe liter pou la santé piblik. Zot krwar problem pou reglé».

Pluie de promesses aux jeunes

Pravind Jugnauth s'engage auprès de la population, notamment des jeunes, pour réduire le chômage :«Je prends l'engagement de créer 10 000 emplois dans la fonction publique pour les jeunes»

Ses deux autres colistiers dont l'absence de présence sur le terrain a été remarquée par les habitants, notamment Yogida Sawynaden et Leela-Devi Dookhun-Luchoomun, appellent cependant à voter en bloc pour les trois candidats de l’Alliance Morisien.

«L’argent public couma mo l’argent. Kan mo depense, mo faire gagne value for money»

Le ministre des Finances a énuméré ses réalisations et a annoncé son souhait de créer une académie en athlétisme et une autre en natation.

Pour rappel, les candidats de l’Alliance Morisien pour ces législatives 2019 dans la circonscription Moka/Quartier-Militaire sont : Pravind Jugnauth, Leela-Devi Dookhun-Luchoomun et Yogida Sawynaden.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 11 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.