Menu

Politique

Allégations de sniffing : « Jusqu’ici, je n’ai vu aucune preuve irréfutable », affirme Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Juillet 2022

Le Premier ministre était à Coromandel jeudi dans le cadre d’un projet de construction de 600 maisons et 300 d’appartements. Il a évidemment été interrogé sur l’affaire Sherry Singh.



Pravind Jugnauth a déclaré qu’il faut laisser l’enquête se poursuivre. Il a ajouté que l’ancien CEO de Mauritius Telecom a évoqué des preuves irréfutables dans les médias. « Finalement, je n’ai pas vu de preuves irréfutables. D’après ce que j’ai lu dans la presse, il a fait valoir son droit au silence. Où sont les preuves irréfutables ? » a-t-il déclaré. 

Pravind Jugnauth a ajouté qu’il est au courant qu’il y a des machinations. « On complote afin de me trainer dans la boue. Mais laissons le temps faire son œuvre. Les vérités vont faire surface très bientôt », a-t-il déclaré. 

Concernant la reconstitution du board de Mauritius Telecom, il a déclaré que personne n’est à blâmer. Le gouvernement, selon lui, voulait donner un nouveau départ à l’organisme. « Il n’y a aucune motion de blâme contre l’ancien board. Ils ont tous accepté de démissionner afin de permettre à une nouvelle équipe de prendre la relève. Nous avons aussi un nouveau CEO. C’est quelqu’un qui travaillait à l’étranger et qui prendra son poste le 1er août », a-t-il déclaré. 

Concernant la lettre de Girish Guddoy, Pravind Jugnauth a dit avoir été frappé par le fait qu’il a utilisé les mêmes termes que l’ancien CEO.

Vendredi 22 Juillet 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.