Menu



Un autre regard

Al Khizr Ramdin : "Au cœur de l'info, tempo la pou continué soufflé! Moi, mo ni ene vendeur, ni ene chatwa! "


Rédigé par E. Moris le Mercredi 1 Décembre 2021



Al Khizr Ramdin : "Au cœur de l'info, tempo la pou continué soufflé! Moi, mo ni ene vendeur, ni ene chatwa! "
Al Khizr, un prénom que les Mauriciens peuvent facilement identifier au son de sa voix et de son allure. Ce jeune journaliste qui a fait ses débuts dans la presse, s'était fait remarqué pour ses vidéos lors des inondations tragiques à Port-Louis, en 2013. 

Discret, il est sorti de l'anonymat en rejoignant une plateforme de site d'informations en ligne, puis a atterri comme journaliste reporter d'images (JRI) dans un grand groupe de presse. Il s'est distingué par la suite, par son bagout et son insolence envers le pouvoir en place. Intrépide, le talent de Al Khirz réside dans cette complicité qu'il crée avec son interlocuteur pour qu'il se sente suffisamment en confiance. C'est ainsi, qu'il attrapera au rebond les paroles fleuries de feu Sir Aneerood Jugnauth, ou les confidences des soeurs Rawat.

Récemment l'affaire Kistnen, a permis à Al Khirz de se démarquer de ses autres collègues. Un exercice inédit à Maurice, où le journaliste a rapporté semaine après semaine, en direct, l'enquête judiciaire. Un rendez-vous devenu incontournable, qui a connu de jolis succès d'audience. A l'aide de son petit carnet et une mémoire phénoménale, Al Khirz a rendu accessible au plus grand nombre, le compte-rendu des audiences, tout en dépoussiérant le jargon rébarbatif du judiciaire.

Considéré comme le "bad boy" de la presse, le jeune Al Khirz, donne le ton à la suite du vote de la majorité gouvernementale, concernant l'IBA (Amendement) Act, hier au Parlement. C'est dans un vibrant plaidoyer qu'il a mis des mots face à l'attitude à adopter en tant que journaliste, après cette trahison envers les radios privées.

" I, Al Khizr Ramdin, journalist at Radio Plus, do solemnly affirm that I will refuse to bow down to the Independent Broadcasting Authority in any manner whatsoever, for them to obtain any of my sources in the making of any news item aired on radio, following the new amendments brought to the law voted in Parliament at 20.04 on 30th of November 2021. I do solemnly affirm that I will disobey any order of any judge of any court of justice to reveal the source of my information received by way of investigation for public interest. I do solemnly affirm that I will keep my right of silence and prefer to be taken to prison as many years as the law specifies for such contempt of court. I do solemnly affirm that i will still refuse to reveal my source, be it for me to be brought out of prison, taken in a sugar cane field and be subject to torture and even be thrown after into fire until death follows in a suicidal manner. I solemnly affirm that as long as I am alive, I will keep on executing my duties faithfully with more passion & determination to uncover corrupt individuals, albeit threats by targeted laws voted against the function of the press. Today, the temple of democracy rang the bell on the death of the right to obtain and publish information in a free democratic society. The government, voted and stood up to show how undemocratic steps feels like for them. United, we journalists we will stand. In one voice, two radios will work for the freedom of the press to be restored. I've been raised to never retreat, nor surrender. When professionalism meets patriotism, you will see me standing firmly without fear or favor. Born free, die free. Au cœur de l'info, tempo la pou continué soufflé! Moi, mo ni ene vendeur, ni ene chatwa! #AlKhizr #AK® #OathOfAllegiance #VoxPopuliVoxDei #AllahIsMyOnlyProtector".

Mercredi 1 Décembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.