Politique

Akilesh Deerpalsingh réclame Rs 10 millions de dommages à l’Icac

Mercredi 6 Février 2019

Le bras droit de Roshi Bhadain contre-attaque !

Il a fait servir une mise en demeure au directeur général et au directeur des enquêtes de la Commission anticorruption ce matin.

Akilesh Deerpalsingh réclame à Navin Beekarry et Titrudeo Dawoodharry des dommages d’un montant de Rs 10 millions. 

Cette démarche a trait à sa convocation par l’organisme dans le cadre d’une enquête sur des recrutements douteux au ministère de la Bonne gouvernance et des Services financiers en 2015.

Dans sa mise en demeure, Akilesh Deerpalsingh revient sur certaines informations qu’il avait données lors de son interrogatoire.

Il soutient que ce type d’emploi (sous contrat) est autorisé et que l’exercice a été fait sous l’autorité du Premier ministre d’alors, sir Anerood Jugnauth. AkileshDeerpalsingh s’interroge aussi sur le fait que l’ancien Premier ministre n’a pas été interrogé dans cette affaire. 

Dans cette mise en demeure, qui a des objectifs politiques, Akilesh Deerpalsingh soutient que l’enquête de l’Icac relève d’une vendetta contre Roshi Bhadain qui « a eu des conflits avec Navin Beekarry entre 2003 et 2005 » lorsque les deux hommes travaillaient à l’Icac.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.