Menu

Faits Divers

Akil Bissessur veut les noms des policiers qui l’ont arrêté


Rédigé par E. Moris le Samedi 14 Mai 2022

C’est son droit ! Après la radiation de l’accusation provisoire d’infraction à l’ICT Act, retenue contre lui devant le tribunal de Rose-Hill, Akil Bissessur contre-attaque.




Son avocat, Ashley Hurhangee, a écrit au commissaire de police pour lui demander de soumettre une série de noms. Akil Bissessur veut les noms des policiers qui l’ont interrogé, ceux qui mènent l’enquête à la Cybercrime Unit, ceux qui ont ordonné son arrestation et ceux qui ont procédé à son arrestation. Encore un peu, Akil Bissessur va poursuivre les Casernes centrales dans sa globalité !

Il veut aussi le nom du policier qui a objecté à sa remise en liberté sous caution. Ashley Hurhangee réclame que ces informations lui soient communiquées dans 7 jours au maximum. Sinon, son client va saisir la justice. Rappelons qu’il était reproché à Akil Bissessur d’avoir fait circuler une bande sonore qui annonçait l’instauration d’un confinement à Maurice.

Samedi 14 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.