Menu

Société

Air Mauritius : la maintenance des avions vers Rodrigues au cœur d'une nouvelle polémique


Rédigé par E. Moris le Dimanche 3 Juillet 2022



Air Mauritius : la maintenance des avions vers Rodrigues au cœur d'une nouvelle polémique
Retard, annulations, pannes, reprogrammation ou demi-tours en plein vol...La compagnie paille-en-queue accumule les déboires qui ne cesse de ternir l'image de Air Mauritius. Quand ce n'est pas une crise interne et sociale ou des trous de quelques milliard de roupies dans la caisse...c'est le service de maintenance qui interpelle.

Il n'a échappé à personne, que les plateaux repas offerts durant les vols ne sont pas mémorables au niveau gustatif. Passe encore, mais ce qui fait tiquer c'est la maintenance à bord. Vu de loin, tous les gros avions se ressemblent tous, c'est une fois installé sur son siège que les petits détails, tels que la propreté, soit l'hygiène, les installations électroniques ou le confort du fauteuil sont visibles pour le passager.

Dans le cas d'un vol en partance pour Rodrigues, sur le vol MK 0126, par exemple, il suffit de lever les yeux pour constater que les appareils électroniques sont défectueux, sur un autre vol en partance pour Paris, ce sont les tablettes ou télécommandes qui ne fonctionnent pas. Pour un vol vers l'Afrique du Sud, ce sont les sièges d'une propreté douteuse qui peut incommoder le voyageur. Ces petits "détails" qui sont du premier abord d'une simple banalité et à la longue problématique. Surtout sur un vol long courrier !

Air Mauritius : la maintenance des avions vers Rodrigues au cœur d'une nouvelle polémique

Dimanche 3 Juillet 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 03/07/2022 12:59
Air Mauritius n'existe plus, remplacée par Air Farata.

2.Posté par Peter le 03/07/2022 20:04
Air Farata et mine Apollo.........

3.Posté par Guy le 04/07/2022 08:15
Voila ce que save the faire les chatwas...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.