Menu


Faits Divers

Agression et kidnapping de Fardeen Okeeb : un suspect passe aux aveux et balance le nom de ses complices


Rédigé par E. Moris le Dimanche 24 Janvier 2021



Un homme est passé aux aveux dans l'enquête sur l’agression de Fardeen Okeebhier,  samedi 23 janvier.

Un premier suspect, Vivek Ramful, habitant de Beau-Bassin et âgé de 26 ans, a été arrêté par le Central Criminal Investigation Department (CCID). Lors de son interrogatoire, il est passé aux aveux et a balancé les noms de ses complices. Il a été placé en détention en attendant sa mise en inculpation provisoire devant la justice demain, lundi 25 janvier. 

Deux mois à peine après des messages d'incitation à la haine raciale, des sabres font librement surface sur la place publique

Rappelons que Fardeen Okeeb, âgé de 38 ans, était admis à l’hôpital SSRN, Pamplemousses, après avoir été  lynché par un groupuscule extrémiste et fanatique appelé "Gang du Sud", pour avoir tenu des propos sectaires sur les réseaux sociaux. 

A a suite d'une vidéo mise en ligne à caractère raciste, la victime a été torturée, humiliée et forcée à proférer des insultes, pour avoir tenu des propos sectaires, sous l'influence de l'alcool ou autre substance, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Nu et en sang, il implore le pardon de ses tortionnaires. Connu des services de police, il devra faire face à la justice pour ses propos incendiaires. 

Le 14 janvier, Fardeen Okeeb a porté plainte contre Vishal Shibchurn et Senna Budlorun, deux membres de la Hindu Shakti Sena, les accusant de l'agression. Ces derniers ont été auditionnés et ont nié leur implication dans cette affaire. L'enquête se poursuit.


 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.