Justice

Agression du député Reza Uteem : l’époux de Jadoo-Jaunbocus voit son procès renvoyé au 14 janvier

Jeudi 22 Novembre 2018

Le procès intenté à l’époux de la PPS Roubina Jadoo-Jaunbocus, Muhammad Muhadjir Jaunbocus, et son coaccusé, Kaviraj Veerasamy, pour avoir agressé le député du MMM Reza Uteem et Jenito Seedoo, un membre de ce parti, lors de la campagne des élections municipales de 2015, a été appelé mercredi 21 novembre devant la juge Meenakshi Bhogun, siégeant en Cour de district de Port-Louis.


Trois ans après la plainte du député et président de la Commission économique du Mouvement militant mauricien (MMM) Reza Uteem contre l’époux de l'ex ministre de l’Égalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus, et Koviraj Veerasamy, l'affaire est toujours entre les mains de la justice. 

Muhammad Muhadjir Jaunbocus n'a eu de cesse de jouer à cache cache en se jouant de la règle élémentaire de se présenter à la cour, jusquà ce que la magistrate ne lui colle un mandat d’arrêt à son encontre en septembre dernier pour que cesse cette comédie.

Pour se défendre, il a retenu les services de Me Raouf Gulbul alors que Kaviraj Veerasamy s’est assuré la défense de Me Zaid Jaunbocus.

Me Gulbul a déposé une motion selon laquelle son client n’avait pas été confronté aux charges qui lui étaient reprochées.

Le procès a été renvoyé au 14 janvier pour que la poursuite communique sa position. L’homme de loi de Muhadjir Jaunbocus a par ailleurs introduit une motion pour obtenir le formulaire PF 58.

Les deux accusés répondent d’une charge de “assault” et ont tous deux plaidé non coupable.

Il est reproché aux deux accusés d’avoir infligé des coups au député mauve le 10 juin 2015 à Tranquebar.

Proche de Pravind Jugnauth, Muhadjir Jaunbocus, ancien coiffeur de Beau-Bassin reconverti dans l’immobilier, devenu le patron d’Aquar Ltd, l'homme a connu une belle ascension sociale. Le second époux de l'ex ministre verra sa carrière décoller au vu de sa proximité et de son carnet d'adresse avec les personnalités du judiciaire et politique.

Membre du Mouvement militant mauricien ( MMM), il s'est aussi crée des affinités avec des adhérents du Parti travailliste pour ensuite se faire des contacts politiques au Mouvement socialiste militant (MSM) jusqu'au sommet de l'Etat. Réputé pour être un "gros bras", il avait fait parler de lui en juin 2016 où il avait menacé un agent du MSM de la circonscription no 2. Ce serait le fait que le cortège, à la tête duquel se trouvait le véhicule de Mamade Jaunbocus, perturbait la circulation routière qui était à l’origine de l’altercation.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Proces-pour-diffamation-alleguee-Uteem-et-Jadoo-Jaunbocus-trouvent-un-compromis_a1433.html

Rédigé par E. Moris le Jeudi 22 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.