Société

Agalega : La vice-Première Ministre, Fazila Jeewa Daureeawoo en Mère Noël

Mardi 9 Octobre 2018

Des cadeaux et des promesses comme si il en pleuvait !


Agalega : La vice-Première Ministre, Fazila Jeewa Daureeawoo en Mère Noël
C'est le mardi 8 octobre que la vice-Première Ministre, Fazila Jeewa Daureeawoo, a présidé à une réunion interministérielle sur Agaléga. Cette réunion fait suite à sa visite dans l'archipel en septembre dernier.

Plusieurs mesures ont été prises pour offrir des nouveaux services qui visent à améliorer la qualité de vie des habitants. Notamment, un service médical spécialisé qui consistera d’un pédiatre, d’un gynécologue, d’un dentiste et d’un ophtalmologue sera mis à la disposition des habitants.

D’autre part, le mobilier existant sera remplacé au niveau des écoles pré-primaires, primaires et secondaires dans les deux îles. De plus, un sandwich, un fruit et un yaourt seront offerts quotidiennement à tous les écoliers.

Des formations seront dispensées à Maurice à des Agaléens. Ceux-ci pourront à leur retour dans l’île former les jeunes et aider à la découverte et au développement de nouveaux talents. Des équipements sportifs seront bientôt envoyés dans l’île. 

Par ailleurs, plusieurs équipements, soit des machines à laver et des congélateurs, seront placés dans l’Area Health Centre.

Un « portable mortuary freezer » sera bientôt envoyé dans l’île. 

Un site approprié a été identifié pour la construction de 50 logements. La construction de deux bibliothèques est également à l’agenda. Elles seront dotées d’équipements nécessaires, notamment d’ordinateurs ainsi que de livres.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Agalega-Fazila-Dawreeawoo-apres-48-heures-de-visite-fait-des-promesses-de-Noel_a1522.html

Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.