Menu

Régions Océan Indien

Agalega : La moitié de l’île du Nord est sous le contrôle des Indiens


Rédigé par E. Moris le Vendredi 4 Octobre 2019

Ce petit archipel de l'océan Indien est situé à 1 064 km au nord de l'île Maurice et relié à celle-ci par voies aérienne et maritime.



L’intérêt de l’Inde pour Agaléga est au centre des spéculations, tant à Maurice que dans la Grande péninsule. Pourquoi l’Inde injecte-t-elle autant d’argent dans cette île de 300 habitants ? Pourquoi les différents accords signés entre l’Inde et Maurice concernant Agaléga ne sont pas rendus publics à ce jour ?

Ce n'est un secret pour personne que la Grande péninsule souhaiterait marquer sa présence au sud de l’océan Indien pour faire obstacle aux Chinois. Les explications de Pravind Jugnauth n'ont pas convaincu n’ayant, jamais fermé la porte à d’éventuelles installations militaires.

L'arrivée de 420 ouvriers indiens de la compagnie Afcons Infrastructure Ltd pour les travaux concernant la construction d’une piste d’atterrissage longue de trois kilomètres et large de  45 mètres, et d’une jetée de 199 mètres de long ont débuté depuis le début du mois de mai dans la crainte chez les Agaléens.

Agaléga : Namasté India 

« Nous voulons plus de transparence car l’inquiétude d’une base militaire est omniprésente. Depuis notre dernière rencontre avec la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo, nous sommes toujours dans l’attente. Nous demandons au gouvernement de rendre cet accord public [NdlR : entre le gouvernement mauricien et son homologue indien] afin de dissiper tout doute », souligne Arnaud Poulay, président de La Voix des Agaléens. 

Les images aériennes d’Agalega prises du Dornier donnent un aperçu de la présence des ouvriers indiens à Agalega.

Arnaud Poulay, artiste qui habite et travaille comme handyman pour l’Outer Island Development Corporation dans la frabrication d'huile de coco, a fait un constat en survolant l'île à bord du Dornier de la National Coast Guard, qui a évacué son fils pour raison médicale vers Maurice.

La moitié de l’île du Nord est sous le contrôle des Indiens.

Pour Arnaud Poulay, il ne fait aucun doute : «Nou’nn fini perdi vilaz La Fourche. C’est donc vrai que cette partie de l’île deviendra une base militaire. C’est ça le secret entre le gouvernement mauricien et celui de l’Inde. Agalega va mal», peut-ont y lire sur sa page Facebook, photos à l’appui.

L’artiste va plus loin et lance un appel aux Agaléens, les natifs comme leurs descendants, pour qu’ils descendent dans la rue. «Il faut qu’on réclame nos droits et devienne propriétaires de notre terrain. Les élections approchent. C’est maintenant ou jamais».

 

Vendredi 4 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.