Société

Affaire Sinatambou : La journaliste Anju Ramgulam est sortie des Casernes

Vendredi 23 Août 2019

La journaliste Anju Ramgulam était convoquée aux Casernes centrales, ce vendredi 23 août avec so comité de soutien.

Elle est sortie des Casernes après trois heures d'interrogation et a le droit de rentrer chez elle sans aucune accusation provisoire. Les policiers du Central Criminal Investigation Department (CCID) souhaitaient lui poser quelques questions par rapport à son billet d’humeur intitulé Etienne: «Pa vinn gat makaroni», paru le vendredi 16 août.  

Pour rappel, le ministre de l’Environnement et de la Sécurité Sociale avait porté plainte pour Breach of ICTA et diffamation contre Sunday Times et l’express dimanche dernier. 

Il estime avoir été diffamé et réclame Rs 50 millions à La Sentinelle concernant trois articles. Étienne Sinatambou a fait servir une mise en demeure à La Sentinelle, Impress Print Ltd, Nad Sivaramen, Audrey Harelle, Anju Ramgulam et Axcel Chenney. Le ministre de l’Environnement leur réclame conjointement des dommages de Rs 50 millions. Les six défendeurs doivent être présents en cour suprême le 19 septembre prochain.

Hier, c’est la rédactrice en chef de l’hebdomadaire, Sunday Times, Zahirah Radha, qui a été entendue «under warning» au CCID toujours par rapport à un article sur les factures du ministre.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 23 Août 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.