Politique

Affaire Roches-Noires : l’ancienne Permanent Secretary au PMO fond en larmes

Jeudi 13 Décembre 2018

Photo archive
Photo archive
Kalindee Bhanji était appelée à témoigner ce matin dans le cadre du procès intenté à Navin Ramgoolam et des anciens hauts gradés de la police Rampersad Sooroojebally et Dev Jokhoo.

Les trois sont accusés de complot dans le cadre de l’affaire Roches-Noires, qui concerne une fausse déposition faite par Rakesh Gooljaury après un cas de vol dans le bungalow de Navin Ramgoolam.

Kalindee Bhanji était à l’époque secrétaire permanent au bureau du Premier ministre. Elle a été appelée à donner des éclaircissements sur les appels téléphoniques qu'elle a reçus des principaux protagonistes impliqués dans l'affaire Roche-Noires.

Mais lors de son interrogatoire par le représentant de la poursuite, elle a indiqué qu’elle ne se souvenait plus des détails de l’affaire ainsi que de la déclaration qu’elle avait donnée.

Et à un certain moment, elle a craqué et fondu en larmes. « Il y avait  trop de pression sur moi à cette époque », a-t-elle réussi à dire entre deux sanglots.

Les magistrats Raj Seebaluck et Razia Janoo-Jaunboccus n’ont eu d’autre choix que de suspendre la séance pour permettre au témoin de recouvrer ses esprits.

Soulignons que Kalindee Banji avait été arrêtée pour une toute autre affaire en novembre 2015. Elle concernait la compagnie Betamax. Une inculpation provisoire de «fraudulent alteration of a public document» avait été retenue contre elle, avant d’être rayée par la suite.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.