Menu



Société

Affaire Rezistans ek Alternativ : le Commissaire électoral se joint à la motion de l’État pour que le chef juge se récuse


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Mai 2019



Ce matin, à l’appel de l’audience sur la plainte de Rezistans ek Alternativ contestant l’obligation faite à tout candidat de décliner son appartenance ethnique, l’avocate du Commissaire électoral a indiqué que son client, Irfan Rahman se joignait à la motion de l’État pour que le chef juge se récuse.

Me Kumari Domah a expliqué que son client se basait sur un entretien donné à la presse par le chef juge les 5 et 6 septembre 2012 pour justifier sa demande. Eddy Balancy a indiqué qu’il fera connaître sa décision le 31 mai 2019.

Autre rebondissement dans l’affaire : Rezistans ek Alternativ a indiqué qu’il n’irait plus de l’avant avec son intention d’amender sa plainte afin que le « mini-amendement » de 2014 soit déclaré anticonstitutionnel. L’Etat avait contesté cette démarche, rappelons-le. 

Vendredi 17 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.