Menu



Justice

Affaire Kistnen : « Le dénominateur commun est Yogida Sawmynaden », affirme Bhadain


Rédigé par E. Moris le Mardi 23 Février 2021



Comment une compagnie qui n’a pas de Trade Licence et pas de Business Registration Number a pu obtenir des contrats de la State Trading Corporation ? C’est la question qu’a posée Roshi Bhadain hier après-midi, à l’issue de l’audience du jour de l’enquête judiciaire.

Pour Roshi Bhadain, le dénominateur commun dans toute cette histoire est Yogida Sawmynaden. « Tous les contrats et tous les protagonistes ont un lien avec Yogida Sawmynaden. Ne trouvez-vous pas étonnant que c’est Vinay Appanah qui a injecté de l’argent dans la compagnie de Neeta Nuckched ? C’est un peu de l’argent obtenu ailleurs qui est reversé », a-t-il allégué. 

Il affirme que, d’après la déposition de Neeta Nuckched, les Rs 2 millions ont été versées par Vinay Appanah pour l’achat de bois Teck d’Indonésie. Ils devaient servir à décorer une maison qu’il compte construire à Beau-Bassin. Sauf que la livraison n’a jamais été faite. Le bois se trouve dans un conteneur à Roches-Brunes. Et Roshi Bhadain de mettre un point en exergue.

« La compagnie de Neeta Nuckched a été incorporée durant le confinement. Elle n’a donc pas de BRN ni de Trade Licence. Mais comment expliquer que la State Trading Corporation l’ait choisie ? Comment expliquer que le Conseil de district l’ait choisie ? Et comment expliquer que Courts Mammouth, où Yogida Sawmynaden a travaillé dans le passé, l’ait choisie ? Le dénominateur commun c’est Yogida Sawmynaden », affirme Roshi Bhadain.

Mardi 23 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.