Menu

Société

Affaire Kistnen : Bissoon Mungroo, le "ti garson MSM", interrogé par la MCIT


Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Octobre 2022



Pauvre Bissoon ! Lakwisin vient de le rappeler à l'ordre et au pas. A peine 24 heures après la publication d'un entretien avec Axcel Chenney dans le journal l'express, il a été convoqué manu millitari par la police de Pravind Jugnauth. 

Bissoon Mungroo est de tous les coups !

Prendre le thé et papoter avec lady Jugnauth à La Caverne ne suffit pas. Malheur lui a prit de répondre sur la mort de l'ancien agent MSM, Soopramanien Kistnen. « Pravind Jugnauth sait qui a fait ça. » Une déclaration stupéfiante qui a valu à Bissoon Mungroo l'honneur d'être interrogé dans les locaux de la Major Crime Investigation Team (MCIT) le lundi 17 octobre. Durant son interrogatoire, en présence de son avocat, Me Yousuf Azaree, Bissoon Mungroo a avancé que ses propos ont été mal rapportés dans l’article.  Il a déclaré qu’il ne sait rien sur la mort de Soopramanien Kistnen. Après ses explications, il a été autorisé à rentrer chez lui.

De son côté, Axcel Chenney, affirme dans la presse que «Bissoon Mungroo sait bien que l’interview a été enregistrée, ce qui rend totalement ridicule la version qu’il a donnée à la police. Il a bien dit, en parlant de l’assassinat de Kistnen, “Pravind Jugnauth koné kisannla kinn fer sa”. Si Bissoon Mungroo, après avoir fait preuve de tellement de franchise quand je l’ai rencontré décide, pour une quelconque raison, de revenir sur ses propos et mentir à la police, la bande-son rétablira facilement les faits».
 

Mardi 18 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.