Menu


Faits Divers

Affaire Caël Permes : Les quatre gardiens de prison restent en détention


Rédigé par E. Moris le Samedi 9 Mai 2020



Ils restent en cellule policière. Les quatre gardiens de prison inculpés provisoirement de meurtre vendredi matin, suite au décès de Caël Permes, n’ont pas obtenu de remise en liberté.

Et pour cause ! L’enquête policière n’est pas encore complétée. Soulignons toutefois qu’ils nient en bloc avoir agressé le détenu. Reste à savoir s’ils seront gardés en cellule policière ou détenus dans une prison ‘on remand’.

Pour rappel, ce détenu de 29 ans avait été retrouvé mort le mardi 5 mai dans sa cellule à la prison de haute sécurité. Cela, environ quatre heures à peine après son arrivée de la prison centrale de Beau-Bassin où il était jusque-là incarcéré. Permes était l’un des meneurs de la mutinerie il y a quelques semaines. De plus, il aurait eu des problèmes avec un responsable de la prison. C’est la raison pour laquelle son transfert a été demandé. 

Le rapport d’autopsie a confirmé des traces de blessures sur le corps du défunt et un examen du van dans lequel il a été transféré a permis de découvrir des traces de sang. Jean Caël Permes avait des ecchymoses au dos, au postérieur et au coude gauche. Il avait aussi le poignet droit disloqué.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.