Menu



Société

Affaire Caël Permes : L'ONG DISMOI réclame la démission de Vinod Appadoo et une commission d’enquête


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Mai 2020



L’ONG Droits Humains Océan Indien (DISMOI), une organisation qui milite pour le respect des droits humains réclame la «démission sans délai» du Commissaire des prisons, Vinod Appadoo, après le décès du détenu Caël Permes.

Cette organisation qui milite pour le respect des droits humains, a émis un communiqué ce vendredi.

Le Commissaire des prisons «a failli dans sa tâche» «de protéger la vie du détenu Caël ainsi que d’autres détenus, de réhabiliter les détenus ; d’enquêter sur les violences alléguées en milieu carcéral et de prendre les sanctions adéquates ; et de maintenir et de faire respecter les droits humains des détenus».

Selon Dis-Moi, «les images du cadavre circulant sur les réseaux sociaux prêtent à penser que le détenu Caël aurait été victime de torture alors qu’il était en détention et sous la responsabilité du Commissaire des prisons».

L'ONG réclame la mise sur pied d’une commission d’enquête.

Pour rappel, quatre gardiens de prison ont été arrêtés ce vendredi 8 mai après l’agression mortelle de Jean Cael Permess, retrouvé mort dans sa cellule dans la nuit du mardi 5 mai à La Bastille, à Phoenix soit quatre heures après son transfert. Ils étaient chargés de son transfert de la prison de Beau-Bassin à La Bastille. 

La rapport d’autopsie a confirmé des traces de blessures sur le corps du défunt et un examen du van dans lequel il a été transféré a permis de découvrir des traces de sang. Jean Caël Permess avait des ecchymoses au dos, au postérieur et au coude gauche. Il avait aussi le poignet droit disloqué.
 

Vendredi 8 Mai 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.