Menu


Politique

Affaire Angus Road: Pravind Jugnauth «rassemble ses preuves »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 12 Novembre 2020



Divali n'a pas encore démarré mais c'est l'occasion rêvée pour le chef du gouvernement, invité dans différentes cérémonies de régler ses comptes, défendre de nouveau son honneur et mener campagne pour son gouvernement.

A chaque sortie, c'est un Pravind Jugnauth revanchard. Après sa virulente sortie contre la presse lors de la célébration du Dipavali and Rishi Nirvaan Diwas à Triolet le 8 novembre, le leader du MSM a commenté hier mercredi, son silence sur cette affaire qui ébranle de nouveau sa légitimité à la tête de l'Etat.

Angus Road : le terrain du couple Jugnauth payé Rs 3,5 millions en cash

A Avenir, lors des célébrations de l’Arya Sabha Mauritius à l’occasion de la fête de Divali, qui n'aura lieu que ce samedi, rappelons-le, le Premier ministre a déclaré: « Kan ou konsians kler, ou pa per. E mo napa per ».

Pravind Jugnauth dit rassembler des preuves afin d’entreprendre des légales contre ses détracteurs politiques, dont il subi des  attaques. « Atann ankor enn tipe letan. Pa pou tro long. Lerla nou a’ gete ».

« On parle de l’achat d’un terrain acheté à Angus Road, à Vacoas, au coût de Rs 20 millions. Enn dimoun in paye Rs 20 millions pou apre met li lor nom mo zanfan. Mwa mo pan paye. Monn geyn la terre kado pou valer Rs 20 millions. Ou realize ? Et d’ajouter : « Apre enn lot koze. Letan monn aste la terre la, monn paye kash plis ki lalwa autorize Toussala pé alé em la. »

Le chef du gouvernement souligne qu’il entamera des actions légales contre des politiciens et la presse. « Nek mo dir atan ankor enn ti pe letan. Ce n'est pas en proférant un mensonge à haute voix qu'il devient la vérité »

Le chef du gouvernement a également pris pour cible les employeurs et les patrons, rappelant au passage que celles-ci sont redevables envers le gouvernement. « Je suis triste de constater qu’il y a des réactions négatives au lieu d’une certaine collaboration », a dit le Premier ministre. Et de poursuivre : « Zot rod defie, zot le afrontman, mo va fer fas, nou pou al de lavan ».

Pravind Jugnauth souligne qu’il a pu vaincre le virus invisible mais qu'« il y a aussi le virus de la ‘division’ et de la ‘haine’, semé par certaines personnes. Mais ce ne sont pas des gens malhonnêtes qui me feront peur », dit-il. 

 



1.Posté par Caro le 12/11/2020 17:45
il est pas mignon en tenue de jockey casaque noire, cocarde jaune???

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.