Menu



Société

Affaire Angus Road : Ameenah Gurib-Fakim accuse SAJ de l'avoir berné


Rédigé par E. Moris le Lundi 16 Novembre 2020



Ameenah Gurib-Fakim enfonce le clou. Elle affirme qu’en novembre 2016, quand le Premier ministre d’alors, sir Anerood Jugnauth, lui a dit qu’il allait démissionner, il  n’a jamais évoqué l’enquête du Serious Fraud Office britannique sur les transactions de son fils avec Bel Air Sugar Estate.

« Il n’a pas dit non plus que l’Attorney General d’alors avait écrit au Serious Fraud Office pour indiquer qu’il  n’y aurait plus de collaboration », souligne-t-elle. 

Et se préciser qu’elle a été induite en erreur. Car, si elle avait su concernant l’enquête du Serious Fraud Office, à aucun moment, elle n’aurait jamais accepté de nommer Pravind Jugnauth Premier ministre. Elle dit qu’elle aurait préféré démissionné. Doit-on la croire ?

Lundi 16 Novembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.