Justice

Affaire Amicale : Une libération éventuelle des quatre condamnés envisagée

Mardi 14 Août 2018

Les quatre condamnés de l’incendie de la maison de jeu l’Amicale, Sheikh Imran Sumodhee, Khaleeloudeen Sumodhee, Shaffick Nawoor et Naseeb Keramuth attendent la décision de la Commission de pourvoi en grâce pour une éventuelle libération après plus de dix neuf passés en prison.


Affaire Amicale : Une libération éventuelle des quatre condamnés envisagée
Il était reproché à Abdool Nasseeb Keramuth, Shaffick Nawoor et les frères Sumodhee d’avoir mis le feu à la maison de jeu L’Amicale située à la rue Royale, Port-Louis, le 23 mars 1999. Sept personnes sont décédées dans l'incendie.

Les accusés ont été condamnés à perpétuité en novembre 2000 par le juge d'alors, Paul Lam Shang Leen.

En octobre 2015, la  condamnation à vie avait été commuée en une peine de 18 ans d’emprisonnement par la Commission de pourvoi en grâce. Ils devaient être libérés le 17 mars 2019.

Avec l’amendement de la loi en juillet 2018, dorénavant toute personne condamnée par une cour de justice voit sa peine réduite après comptabilisation du temps passé en détention provisoire. C’est l’ «Arithmetical deduction» de la prison qui va prévaloir.

Ceux qui sont déjà condamnés et qui ont droit à la déduction des jours passés en détention provisoire ont remplis un formulaire qui a été soumis à la Commission de pourvoi en grâce.

La semaine dernière 10 personnes ont été libérées sous cette même loi.


Les noms des quatre condamnés ont été envoyés avec ceux de 56 autres condamnés devant la Commission de pourvoi en grâce qui devrait prendre une décision incessamment .
 
 
 
 
 
 
 
 

Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.