Menu


Environnement

Adieu aux produits en plastique à usage unique à Maurice


Rédigé par E. Moris le Samedi 16 Janvier 2021

Maurice a banni les produits en plastique à usage unique à compter du 15 janvier. Toutefois cette interdiction se fera par phases.



Dix produits sont concernés dans un premier temps. D’autres produits en plastique à usage unique seront par la suite touchés. Aucun individu n’aura le droit de posséder, utiliser, vendre, distribuer, importer ou encore fabriquer de tels produits.

Fini les fourchettes, couteaux, cuillères ou baguettes en plastique et les récipients en plastique à usage unique destinés à la consommation sur place ou à emporter 

À partir du 1er mars, cette interdiction sera étendue aux sacs en plastique non biodégradables, aux sacs sortant des boutiques hors taxes de l’aéroport et tous les types de sacs fabriqués pour l’exportation

D’autres produits seront frappés par cette interdiction à partir du 15 avril 2021 et le 15 janvier 2022.

Attention, tout contrevenant sera passible d’une amende ne dépassant pas Rs 2 000 pour possession ou utilisation de ces produits en plastique, de Rs 20 000 pour leur vente et leur distribution, Rs 50 000 pour leur importation et un maximum de Rs 100 000 pour leur fabrication.

Rodrigues île durable : le plastique et en polystyrène sont désormais bannis

Il ne reste plus qu'à adopter le bon geste : ceux n’ayant pas les moyens peuvent toujours apporter leur propre sac. 

 



1.Posté par Yan le 18/01/2021 04:28
Rassurez vous. Vous pourrez toujours jeter vos cans par la fenêtre de la voiture. Lajrice adore ça, c'est dégueulasse partout. Une porcherie.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.