Menu

Politique

Achat de Molnupiravir : Quand Jagutpal nous prend pour des cons


Rédigé par E. Moris le Mercredi 25 Mai 2022

Kalesh Jagutpal n’a pas compris que ce n’est pas le paiement qui pose problème, mais la façon dont le contrat a été alloué.



Le ministère de la Santé a retourné 500 000 tablettes de Molnupiravir. Le ministère de la Santé n’a pas encore déboursé une seule roupie pour ces médicaments. Même ceux déjà utilisés ! Merci Kailesh.

En tout cas, au Parlement hier, le ministre de la Santé a tenté de nous faire croire que le gouvernement est visionnaire parce qu’il n’a pas encore payé la firme d’Akash Chuttoo. Que dieu vous bénisse ! Heureusement que le ridicule ne tue pas. Sinon, Kailesh Jagutpal serait mort sur la piste de danse sur laquelle il s’est jeté lors d’une fête de fin d’année comme un taureau qui entre dans l’arène.

Scandale pharmaceutique : le ministre Jagutpal joue les proxénètes avec La Réunion

Mais plus sérieusement. Kalesh Jagutpal n’a pas compris que ce n’est pas le paiement qui pose problème, mais la façon dont le contrat a été alloué. Mieux, le Premier ministre a dit, en public, que ni lui ni son ministre de la Santé n’avaient la moindre idée de ce qui s’est tramé. « Je reconnais que je n’en savais rien », avait déclaré Pravind Jugnauth lors de l’inauguration d’un pont. On dit toujours que le cocu est toujours le dernier à savoir. Mais Pravind Jugnauth aurait dû, ce jour-là, balancer son ministre de la Santé du haut dudit pont. On saurait alors si les taureaux savent voler !

L'homme derrière CPN Distributors : Jay Kumar Chuttoo, le blue-eye boyed de nombreux gouvernement

Mercredi 25 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.