Société

Abattage des chauves-souris : L’IUCN a classé ces mammifères sur la liste rouge

Mardi 28 Août 2018

Si un rapport est toujours attendu concernant l’abattage des chauves-souris à Maurice en raison des dégâts causés aux arbres fruitiers. Le rapport de juillet 2018 de l’International Union for Conservation of Nature (IUCN) démontre que ce mammifère est en danger.


Abattage des chauves-souris : L’IUCN a classé ces mammifères sur la liste rouge
Le rapport de l’International Union for Conservation of Nature (UICN), daté de juillet 2018, démontre que la roussette noire est désormais en danger suite à une campagne d’abattage.

Cette espèce de grande taille, que l’on ne trouve que dans les îles de l’océan Indien, à Maurice et à La Réunion, est passée de la catégorie « vulnérable » à « en danger» sur la liste rouge de l’IUCN.

La population de chauves-souris aurait diminué de 50% entre 2015 et 2016, en partie du fait de l’abattage mis en œuvre par le gouvernement, motivé par les dommages causés aux arbres fruitiers (letchiers et manguiers).


L’espèce est également menacée par la déforestation, les cyclones, la chasse illégale et la mortalité accidentelle liée aux fils électriques. Le rapport indique que l’espèce remplit pourtant un rôle crucial dans l’écosystème de Maurice en pollinisant les plantes endémiques et en dispersant les graines.

A Maurice on compte près de 65 000 de ces mammifères. Les chauves souris sont les meilleurs insecticides naturels au monde, ceci sans empoisonner le sol et l'eau pour des dizaines d'années. Pourtant faute de vision et d'engagement politique, une campagne d'abattage massive a eu lieu afin de rassurer les propriétaires de vergers.

Ces dernières années, les bénéficiaires potentiels ont eu droit à une subvention de 75 % pour l’acquisition d’un filet. Ce plan visait à encourager l’achat de filets pour protéger les fruits contre les oiseaux et les chauves-souris.

Ceux qui possèdent un verger ont reçu une subvention pour l’achat de filets afin de couvrir 50% de la superficie du verger jusqu’à un maximum de deux arpents et une subvention pour l’achat de filets pour couvrir un maximum de cinq arbres fruitiers.

 

Rédigé par E. Moris le Mardi 28 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.