Menu


Social

AML entame une action en dommages contre le syndicaliste Gopee


Rédigé par E. Moris le Vendredi 7 Août 2020



AML entame une action en dommages contre le syndicaliste Gopee
C’est assez rare ! Un organisme de l’État a porté une action en diffamation contre un syndicaliste. Airports of Mauritius Limited réclame Rs 10 millions à Naraindranath Gopee, de la Federation of Civil Service and Other Unions.

L’organisme reproche au syndicaliste d’avoir tenu des propos infondés et malveillants concernant les nominations et promotions au sein de l’institution. Narendranath Gopee aurait allégué qu’elles sont octroyées par rapport à la proximité de l’employé avec la direction ou avec certains politiciens. C’est le cas dans beaucoup d’institutions parapubliques appartenant à l’État.

Ce n’est que dans la fonction publique, elle-même, que les politiciens ne peuvent empêcher une personne d’avoir une promotion. Ils peuvent accélérer la promotion d’un proche. Pour ces propos, le syndicaliste se retrouve avec un procès en dommages de Rs 10 millions.

Théoriquement ce serait le fait que ces propos aient été tenus en pleine conférence de presse qui irrite Ken Arian et les vizirs du jour. Gopee a aussi tenu des propos concernant la façon dont Airports of Mauritius a procédé pour se débarrasser de Sharvin Sunnassee, président du syndicat des employés d’AML.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.