Menu


Société

À quel jeu joue Maurice dans l'affaire Wakashio ?


Rédigé par E. Moris le Jeudi 3 Septembre 2020



Accord en catimini ou « backdoor deal » ? Lequel de ces deux termes préférez-vous ? En tout cas, ils signifient la même chose.

Dans le sillage de l’affaire Wakashio, Maurice a fait une demande d’aide de Rs 1,3 milliard au gouvernement japonais. C’est ce qui fait tiquer. Mieux, c’est la presse nippone qui en a parlé en premier.

L’une des agences de presse du Pays du soleil levant cite même un officier de l’ambassade du Japon à Maurice qui confirme avoir reçu plusieurs requêtes du gouvernement mauricien. La liste des courses mauricienne comprend :

(i) une aide de Rs 1,2 milliard pour la construction de 100 bateaux de pêche ; (ii) une aide de Rs 9,7 millions pour une formation à 475 pêcheurs et 60 skippers non-habitués à la haute mer et ; (iii) Rs 134 millions pour la rénovation du centre de pêche d’Albion, construite d’ailleurs avec à un don du Japon.

Mais le drame, c’est qu’au Japon même, selon les médias de ce pays, l’on s’étonne du chiffre étonnement bas réclamé par Maurice. Ce qui fait penser, selon certains, que Maurice opterait pour une compensation rapide afin de relancer son économie et l’industrie de la pêche.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.