Menu

Santé

A l'île Maurice, des patients positifs au Covid tombent comme des mouches


Rédigé par E. Moris le Mardi 2 Novembre 2021



La Rédaction de Zinfos Moris est submergée de messages désespérés de famille en détresse. La gestion de la crise sanitaire est si inquiétante et hors de contrôle que des dizaines de témoignage affluent.

Pour les autorités c'est un relâchement dans les gestes barrières qui fait exploser la courbe Covid à la hausse à Maurice, alors que les conséquences ne peuvent être imputés qu'à la communication de la Santé. Frontières rouvertes, les vols vers la destination mauricienne se multiplient, donnant le sentiment que tout est à la "normale" malgré la gravité de la situation et surtout avec des chiffres Covid qui sont artificiellement minimisés. Cette approche est d'ailleurs assumée, le ministre de la Santé, Kailash Jagutpal n'hésitant pas à parler de "stratégie" de la part du gouvernement. Rappelons que ce n'est nul autre que le Premier ministre qui préside le comité Covid. Qui enquêtera sur le Premier ministre pour négligence criminelle et médicale? 

Absence délibérée de transparence

Alors que la situation sanitaire est jugée alarmante, ces tableaux permettraient de savoir la proportion réelle entre les personnes victimes du virus et de celles, déjà malades, pour lesquelles il a été un élément nocif de plus. En diminuant artificiellement les chiffres, le gouvernement fait preuve de négligence criminelle, même si il s'en défend. L'efficacité des vaccins inoculés sont aussi source de questionnement par les professionnels de Santé. Là aussi l'opacité est totale. Le gouvernement préférant proposer une troisième dose sans convaincre grand monde.

Les malades positifs au Covid livrés à eux-mêmes en auto-isolement

Le scandale est là, en responsabilisant les patients positifs à l'auto-isolement, face à la maladie et à la virulence du virus, vaccinés ou pas, ils ne survivent pas. Panadol, sirop contre la toux ou du Piriton, ce sont les recommandations des médecins quand on les appelle. Un manque de considération du ministère de la Santé qui interpelle.

Le protocole de suivi par la Domiciliary Monitoring Unit (DMU) est décriée. Le manque d'effectif et de moyens sont aussi mis en avant. Si 32 médecins ont été recrutés sous contrat, ils ne sont pas équipés pour venir au secours d’un patient ayant besoin, par exemple, d’oxygène. Face à ces manquement, le  SAMU est désormais opérationnel 24/24. Notons toutefois, selon plusieurs témoignages que de nombreux appels sont passés sur la hotline 86011 et à l’hôpital, mais ni le SAMU, ni la DMU ni la Rapid Response Team ne sont réactifs.

La mortalité, liée au Covid, a augmenté depuis le début du mois de septembre. Les services funéraires ont enregistré une hausse de leur activité depuis le début du mois de septembre 2021.

Rappelons qu'avant de prendre en charge les obsèques, les services funéraires sont tenus de se conformer aux règles sanitaires imposées par la cause de la mort. L'avis de décès est donc essentiel pour protéger les proches comme le personnel. Pourtant force est de constater que les circonstances de la mort ne sont pas mentionnées. Depuis le début de la crise sanitaire, le ministère de la Santé fait une distinction entre les patients décédés uniquement au Covid et les personnes hospitalisées souffrant de comorbidités. Ces derniers n'entrent pas dans le décompte global. "Officiellement" selon la Santé, le pays a enregistré 156 morts depuis mars dernier.
 

Mardi 2 Novembre 2021


1.Posté par Caro le 02/11/2021 18:51
Tiens c est exactement comme le chikungunya en 2006 à la Reunion…. oùl hécatombe avait fait des milliers de morts mais zéro à Maurice!
On prend les mêmes bouffons et on continue!!!

2.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 02/11/2021 20:17
C'est covid free Maurice ment P.Jugnauth.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.