Menu



Un autre regard

A l’Assemblée nationale, utilisation des mots « beignets noirs » au lieu « d’ébéniers noirs »


Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Mai 2021



A l’Assemblée nationale, utilisation des mots « beignets noirs » au lieu « d’ébéniers noirs »
Quand ce n'est pas l'utilisation d'un langage fleurie au sein de l'assemblée nationale, ou encore un anglais ou créole approximatif, sans compter un Speaker hors de contrôle, c'est l'utilisation des mots « beignets noirs » au lieu « d’ébéniers noirs » dans un compte rendu des travaux de l’Assemblée nationale du mardi 27 avril, qui attire l'attention.

Cette petite perle est inscrite dans le Hansard (Unrevised) de l’Assemblée nationale, à la page 53. 

Rappelons que la députée du MMM, Joanna Bérenger s'était exprimée sur le sujet à l'Assemblée nationale en interpellant le ministre de l'Environnement Kavi Ramano, afin de stopper le massacre de la biodiversité à Chamarel et de commanditer une étude environnementale sur les conséquences de ces travaux. Une lettre authentifiée du Président de la Royal Society of Arts and Science of Mauritius, a par ailleurs été déposée depuis plusieurs semaines auprès du ministère de l'Environnement et qui atteste de la gravité de la situation, mais qui est restée sans réponse.

Sans surprise se requête du jour été balayée d'un revers de main avec arrogance par le ministre. (voir vidéo)

Lundi 3 Mai 2021


1.Posté par Nalini BURN le 03/05/2021 21:55
Eh bien, un internaute sur FB vient d'être avisé que son post avec capture d'écran a été bloqué car allant à l'encore des standards de la communauté FB..


2.Posté par kersauson de (p) le 04/05/2021 14:26
je peux vs retorquer que "ebenier" est obligatoirement bois noir !
donc ebenier suffit
c comme dire petit nain .. un nain est forcement petit !
bien sur "beignets noirs" est comique et digne de spooke le speaker pittbull

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.