Menu


Politique

A St-Pierre, Pravind Jugnauth : « On me traite d’incompétent, mais aujourd’hui la population peut se regrouper sans crainte »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 12 Novembre 2020



Ironie. Alors que le Premier ministre Pravind Jugnauth se réjouit avec une fierté non dissimulée des mesures prises pour contenir la propagation de la Covid-19 à Maurice, c'est un début d’inquiétude qui guette le pays depuis ce matin. Un Mauricien qui s’est rendu dans une clinique privée a subi un test PCR qui s’est révélé positif.

« Mo pe kontigne protez ou, ena lev ar mwa » 

Pravind Jugnauth a une nouvelle fois fait une sortie contre ses détracteurs qui le traite "d'incompétent"  à St-Pierre à l’occasion d’un déjeuner organisé pour les personnes âgées : « Ou kone komie fwa inn dir Premye Minis inkonpetan? Ena swet zis mo maler ». « Si dans mon incompétence mo pe kapav fer Maurice, sel pays dans le monde kot nou p kav rassemble, sans auken contrainte, be si mo ti un peu compétent be sa nou defons filé sa ! ».

« On me traite d’incompétent, mais aujourd’hui la population peut se regrouper sans crainte », ce qui n'est pas le cas dans d’autres pays à travers le monde...

"Contact tracing" enclenché

Rappelons qu'un habitant de Forest-Side, est rentré au pays d’Australie en octobre, et avait été placé en quarantaine. Son test PCR s’est révélé positif. Il a alors été envoyé en isolement à l’hôpital ENT.

Après sa guérison, il est rentré chez lui. Sauf que, récemment, il est tombé malade. Il s’est rendu dans une clinique où le test PCR s’est révélé positif. Il a été de nouveau renvoyé à l’hôpital ENT. Entretemps, le ministère de la Santé prend les choses très au sérieux. Les employés de la clinique qui ont eu affaire avec lui ont été placés en quarantaine. Le fils du patient aussi a des symptômes de fièvre. Il a été pris en charge par le ministère de la Santé.



1.Posté par Caro le 12/11/2020 18:33
encore perdu pinok!!!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.