Menu



Régions Océan Indien

À Rodrigues, les rancœurs politiques sont tenaces


Rédigé par E. Moris le Jeudi 16 Septembre 2021



Ce sont les rancunes qui empêchent la concrétisation d’un front commun pour faire face à l’OPR de Serge Clair. En effet, le plus grand obstacle demeure le fait que Nicholas Von-Mally et ses deux anciens lieutenants, Franceau Grandcourt et Johnson Roussety, n’ont toujours pas fumé le calumet de la paix.

Rappelons que Franceau Grandcourt et Johnson Roussety sont tous deux allés former leur propre parti, puissant à chaque fois du réservoir électoral du Mouvement Rodriguais. Aujourd’hui, alors que le PMSD-Rodrigues entend profiter de sa bonne performance aux législatives de 2019 pour devenir la première formation de l’opposition lors de ce qui sera sa première participation à des élections régionales, Von-Mally, Roussety et Grandcourt réalisent que la dispersion des voix de l’opposition va profiter à l’OPR.

D’ailleurs, sans une réunification de la grande famille du MR, le PMSD-Rodrigues pourrait même leur damner le pion dans l’opposition. C’est la raison pour laquelle ils appellent la réunification de leurs vœux. C’est bien ! Sauf qu’ils ne s’entendront jamais sur celui qui va diriger ce grand rassemblement. Il sera le patron. Trois capitaines dans une barque, c’est deux de trop !

Jeudi 16 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.