Menu

Société

A Quatre Soeurs, guerre ouverte entre le GM et Ravi Jangi


Rédigé par E. Moris le Vendredi 15 Octobre 2021



A Quatre Soeurs, guerre ouverte entre le GM et Ravi Jangi
Mieux que la bataille de Gettysburg, durant la guerre de Sécession, ou celle d'Incheon, durant la guerre de Corée ! C’est un terrain de foot et un jardin d’enfants, récemment rénovés à Quatre-Sœurs, que se déroule la bataille sanglante entre le président du Conseil de district de Grand Port, Ravi Jangi, et nombre d’élus du gouvernement.
 
Le problème porte sur l’inauguration du terrain de foot et du jardin d’enfants. C’est un projet du conseil de district de Grand Port, effectué par la National Development Unit. Le hic, c’est que Ravi Jangi est travailliste. Cela, malgré le fait qu’il s’appelle Jangi, comme le DCP des Casernes centrales. Les tentatives de l’enrôler ont échoué. Cela, même si au départ, Jangi a joué l’apaisement. 

Désormais, c’est la guerre ouverte. Car pour la cérémonie, les élus du no 11 ont reçu une carte d’invitation de la part de la National Development Unit. Le ministre Bobby Hurreeram, patron de la NDU, est invité également. Mais étonnement Ravi Jangi et le président du village de Quatre Sœurs sont laissés sur la touche. Hors jeu ! Pas d’invitation pour eux ! 

Pas étonnant de la part d’un « gro fey » ! Sauf que la situation a pris une tournure bizarre. Le portail du terrain de foot a été soudé dans la nuit précédant l’inauguration. De plus, un antivol muni d’un code a été installé et des monticules de terre installés sur le terrain. 

L’événement, prévu mercredi, a donc dû être annulé. Plainte a été déposée à la police. Un soudeur de 44 ans a été arrêté. Il a indiqué que c’est Ravi Jangi qui lui a donné l’instruction de souder le portail. Il a reçu Rs 200. Le président du Conseil de Grand Port a donc été entendu ce jeudi par la CID de Mahébourg. 

Ravi Jangi soutient que toute inauguration officielle doit obtenir le feu-vert du Conseil de district. Ce qui n’est pas le cas. En tout cas, comme disait Churchill, ce n’est que la fin du commencement… de cette guerre.

Vendredi 15 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.