Menu


Un autre regard

A Port-Louis, dans le froid, quatre personnes vivent dans cet espace public


Rédigé par E. Moris le Samedi 27 Juin 2020



@ Marie Doris Felix
@ Marie Doris Felix
Le froid, le vent, la cloche de l'église et pour tout confort des cartons et des couvertures pour se protéger.

Est-ce imaginable de dormir dehors dans une période aussi rude que celle-ci ? L'Etat n'a t-il pas l'obligation d'héberger les sans-abri au plus vite face aux températures glaciales qui frappent le pays?

Les nuits sont très longues et les traits tirés sous sa capuche, un homme a les lèvres tremblantes malgré son pull qui l'emmitouflent. L'hiver il survit, tout simplement. Les journées où il s'occupe comme il peut : quelques heures de manche et beaucoup d'autres passées à attendre pour tenter de dormir, "deux ou trois heures tout au plus" quand les températures descendent. Il n'a pas de tente, beaucoup trop rares dans les dons associatifs, ni de repas chaud le soir.

Ils sont quatre à vivre dans la rue, à deux pas de la cathédrale, les passants détournent les yeux, avec une certaine gêne ou faisant souvent semblant de ne pas les voir. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.