Menu



Société

A Plaine Verte, rassemblement et propos homophobes contre la communauté LGBT


Rédigé par E. Moris le Samedi 10 Octobre 2020

Depuis quelques mois, des événements très graves se passent à Maurice, des voix s'élèvent de plus en plus nombreuses pour dénoncer des atteintes intolérables à la démocratie et à la paix sociale, alimentées par des politiciens sans scrupule.



Après les provocations de Ramjuttun Moher, dit Dhiren, qui fait l'objet d'une polémique entourant des messages invitant à la « provocation à la haine raciale » et « injure à caractère raciste ». 

Les Port-Louisiens ont été surpris par un défilé à coups de klaxons et cries de ralliement le vendredi 9 octobre. Sur l'estrade, à Plaine-Verte, trois orateurs, Junaid Al Khalifa, Belall Madarbux et Cehl Meeah.

Des propos à caractère homophobes ont été prononcés face à l'assistance, assez jeune, concernant la marche des Fiertés (LGBT) organisée ce samedi à Rose-Hill. Ils ont aussi défendu la cause Palestinienne, et les injustices qui frappent les musulmans à travers le monde.

Sans surprise, Bellal Maudarbux récidiviste notoire concernant la communauté LGBT, a mimé un transgenre. Rappelons que ce consultant au Conseil des Religions a été rappelé à l'ordre par le Père Goupille au sujet de la manifestation anti-LGBT à la Place d’Armes avec l'épisode de Javed Meetoo. 

Junaid-Al-Khalifa « Fauder pas ki nou laisse ban agents de la discorde zionist divise nou, hier ti bouncer, azordi pas koner kine vini… ». Junaid-Al--Khalifa continue dans la lignée de Cehl Meeah, le leader du Front solidarité mauricien, qui va jusqu'à tenir des relents antisémites avec le mot "Zuif", dans une vidéo publiée dans le groupe Masjid Jamaat Ul Muslimeen.

Des propos homophobes ont été également clairement prononcés de façon exalté et sous l'effet d'hallucinations :  “Dans asoir ou koner ki dérouler entre Bruneau Laurette ek Sébastien Lenette ?” 

Celui qui a créé dans les années 1990 le parti Hizbullah, cherchant à défier la domination hindoue-créole au sein du gouvernement, continue la provocation en attisant la haine. Rappelons que Cehl Meeah (FsM, ex Hizbullah) est un personnage à la réputation sulfureuse, dont le nom a été associé à l’escadron de la mort, mais il n’a jamais été condamné. Utilisant clairement des messages religieux pour arriver à ses fins politiques, Cehl Meeah a été député de 2010 à 2014 et depuis, il est moins "inquiétant pour les autorités".

C'est dans ce contexte que le Premier ministre n'hésite pas à jeter en geôle ou interpeller des internautes, qui ont pour malheur de partager des publications humoristiques, mais ferme les yeux sur toutes ces campagnes communales alimentées par des groupuscules connues de la place.

Alors que les Mauriciens, toutes communautés confondues, condamnent sans réserve les dérives sectaires et les campagnes infectes qui ternissent l'image de l'île Maurice et du vivre-ensemble, où se trouve la police ? Celle, qui est prompt à perquisitionner aux petites heures du matin des internautes, ou interroger à deux reprises, un homme faisant des blagues entre potes ?
 
Indécence et incitation à la haine raciale sur les pages officielles du MSM

 

Samedi 10 Octobre 2020


1.Posté par Karo le 11/10/2020 21:39
Des futurs islamistes???

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.