Menu



Environnement

A Maurice la déforestation et la disparition d'arbres endémiques sont une réalité


Rédigé par E. Moris le Dimanche 5 Septembre 2021



A Maurice la déforestation et la disparition d'arbres endémiques sont une réalité
Les feux qui consument une partie de la planète suscitent une réelle indignation dans l'opinion publique mondiale. A Maurice, l'inquiétude est tout aussi grandissante. Pour paraphraser l'ancien président français Jacques Chirac, une phrase prononcée en 2002 : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs". 

A Maurice, quel est l'état des lieux ? Une photo publiée sur la page ELI Africa venant de Mauritius Oceanography Institute parle d'elle-même. Si les plages publiques ne sont plus que peau de chagrin face à l'érosion ou l'appropriation par des grands groupes hôteliers, les forêts qui recouvraient l'île ont quasiment disparus.

Les conclusions du rapport « The State of the World’s Trees », publié mercredi dernier par Botanic Gardens Conservation International est sans appel concernant les espèces d’arbres endémiques à Maurice. Selon ce document, 57 % des espèces d’arbres endémiques sont en danger de disparition et place ainsi le pays à la 2e place du classement mondial. La première étant occupée par Madagascar avec 59 %.

Deux phénomènes expliquent cette situation : la déforestation et le réchauffement climatique. A quand une prise de conscience citoyenne et une volonté de l'Etat de s'intéresser au sujet avec une vision ?

Ces forêts qu'on assassine au nom du développement urbain dans l'indifférence générale . Certains arbres rares font l'objet d'un massacre dévastateur, notamment le bois d'ébène, un arbre essentiellement présent dans les régions tropicales et à Maurice. 


Dimanche 5 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.