Menu

Société

A Ébène, inauguration d'un Ashoka Stambh, symbole de l'Inde


Rédigé par E. Moris le Jeudi 27 Janvier 2022



A Ébène, inauguration d'un Ashoka Stambh, symbole de l'Inde
Ce jeudi 27 janvier, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, fait ce qu'il sait le mieux faire lors de ses longues vacances parlementaires, caresser dans le sens du poil l'Inde. Après un voyage avorté chez les indiens en ce début d'année, c'est donc, après une réunion virtuelle avec Modi pour l'inauguration de quelques projets financés par la Grande péninsule, que Pravind Juganuth continue son opération de charme.

C'est en présence de la Haute commissaire K. Nandini Singla et dans le cadre du 73e anniversaire de la République de l’Inde, qu'a eu lieu à Ebène, une cérémonie pour dévoiler le pilier d’Ashoka, sensé  représenter la civilisation indienne, les enseignements de Buddha, la paix et la fraternité...

Le pays ami a eu droit à quelques flatteries d'usage, le chef du gouvernement n'a eu de cesse de tarir d'éloges la contribution de l'Inde au développement socioéconomique du pays. 

Jeudi 27 Janvier 2022


1.Posté par Observateur le 27/01/2022 13:57
Il a raison !

Maurice a les Indiens, et nous à la Réunion nous avons les autres Français de l'Océan Indien...

On voit la différence !

2.Posté par Caro le 27/01/2022 18:22
Il cherche un pays qui pourrait l accueillir en cas de repli stratégique ?

3.Posté par Seewoosagur le 27/01/2022 19:40
Vive l'Inde mauricienne. Modi le colonel de Jugnauth.

4.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 27/01/2022 19:41
Toutes les communautés mauriciennes se taisent devant nos thugs.

5.Posté par Damnatio memoriae le 27/01/2022 19:43
toutes les communautés mauriciennes se font bouffer par les mêmes...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.