Menu



Faits Divers

A Belle Rose, un homme retrouvé pendu


Rédigé par E. Moris le Dimanche 27 Décembre 2020



Un nouveau corps retrouvé et le pays s'interroge sur cette vague de "suicide".

Le drame s'est joué à Belle Rose dans un poulailler, le propriétaire resté injoignable, aurait semble t-il commis un acte irréparable. Le corps de Azad Taman, un habitant de Vallée Pitot a été pendu à un ventilateur à l’aide d’un drap.

Une autopsie sera pratiquée aujourd’hui pour déterminer la cause de son décès. La piste criminelle n'est pas écartée pour l'heure.

Rappelons que le Commissaire de police avait organisé un point de presse rapide comme l’éclair qui a mis le feu aux poudres ! Il avait demandé aux avocats impliqués dans les travaux de l’enquête judiciaire dans l'affaire Kistnen (décès de l'agent du MSM) de faire preuve de retenue. 

Il soutient avoir constaté, ces derniers jours, que des gens disent n’importe quoi en vue de « créer une psychose ». « Ils ont évoqué des bandes organisées, dont un soi-disant escadron de la mort, pour y associer des morts dans plusieurs cas ». Cela, a-t-il souligné, alors que l’enquête n’a pas encore établi les circonstances de ces décès. Il a donné l’assurance, en tant que commissaire de police, que le travail se fait en toute indépendance et que la lumière sera faite sans distinction. 

Si Rama Valayden a fait une sortie, diplomatique contre le commissaire de police, ce n'était pas le cas du bulldozeur Roshi Badhain qui a réagit en mettant les points sur les i.

Roshi Bhadain a demandé dans la foulée à Khemraj Servansing de « mett enn lord dan ou lakwizinn ». Référence aux policiers qui ont pris les dépositions des témoins dans la cuisine de la station de police. L’avocat de Koomadha Sawmynaden a souligné qu'au lieu de s'en prendre aux avocats, il ferait mieux de mettre un peu d'ordre dans les rangs de ses officiers, qui « sont en train de mentir en cour » en donnant différentes versions. 

Par ailleurs une rencontre est prévue  ce mardi 29 décembre à 13 h, soit le jour de la comparution du ministre Sawmynaden en cour entre le Commissaire de police et le panel d’avocats.

Dimanche 27 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.