Menu


Société

14 navires chinois dans les eaux mauriciennes : le ministère de la pêche affirme qu'ils étaient sous surveillance


Rédigé par E. Moris le Vendredi 6 Mars 2020



La présence de bateaux de pêche battant pavillon chinois dans les eaux mauriciennes, photo à l'appui de la Marine Traffic avait mis le feu aux poudres auprès des internautes.

Les spéculations vont bon train : sous quelles conditions sont-ils là et surtout est-ce que les cales étaient remplies ?

Des éléments d'explications ont été donnés concernant les 14 bateaux qui se trouvaient au larges des côtes du Morne.  Si ils ont  déjà quitté les eaux mauriciennes le ministère de la pêche a tenu à rassurer que ces bateaux sont arrivés au mois de janvier dernier et ont été surveillés par la National Coast Guard.

Selon le ministère de la pêche, ce sont pour des opérations de transbordement, soit l’action de faire passer d’un navire à un autre, une marchandise ou des passagers. 

A noter que ces bateaux possèdent des permis de pêche taïwanais et n'ont pas l’autorisation de pêcher dans la Zone Economique Exclusive mauricienne, mais ont toutefois le droit de venir vendre leurs marchandises pêchées en dehors de cette zone, sur notre territoire.

Ironiquement une cérémonie de lancement du Multi Purpose Support Vessel , « Investigator 2 », s’est tenue le jeudi 5 mars, en présence du Premier ministre, qui envisage de mettre un frein à la pêche illégale dans nos eaux en accord avec sa priorité de transformer l'économie bleue en une grande industrie.  

A noter que le financement de ce vaisseau est financé à moitié par le gouvernement australien, au coût de Rs 57 millions.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.