Faits Divers

14 Bangladais de Firemount Textile dans la nature

Samedi 12 Janvier 2019

Photo illustration/Capture écran.
Photo illustration/Capture écran.
C’est un phénomène auquel il faudrait porter une attention particulière.

Trois ouvriers bangladais de Firemount Textile Ltd n’ont pas repris le travail en ce début d’année. Ce qui porte à 14 le nombre de ressortissants de ce pays à n’avoir pas donné de signe de vie depuis février 2017.

Le contrat de la plupart d’entre eux est arrivé à terme et ils devaient donc retourner dans leur pays.

Mais il y a aussi quelques-uns qui étaient toujours sous contrat avec l’usine mais qui ont obtenu du travail au noir à Maurice.

Pour rappel, Firemount recrute, elle-même, sa main d’œuvre étrangère. Même si elle a aussi recours aux services d’un agent de recrutement. Le contrat de travail des Bangladais est de trois ans, renouvelable selon la performance.

Rédigé par E. Moris le Samedi 12 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.