Société

đź“· Voici les photos de Nandanee Soornack dont tout le monde parle

Samedi 21 Septembre 2019

Plus l’échéance des législatives approche, plus la question se pose dans la plupart des foyers mauriciens : continuité ou alternance ?


Continuité de la cuisine du MSM ou alternance synonyme de retour de Navin Ramgoolam aux affaires de l’État ? Les arguments qui reviennent : la population a-t-elle suffisamment oublié l’image des liasses dégoulinant des coffres ? A-t-elle déjà oublié le copinage sous le règne travailliste ? Navin Ramgoolam a-t-il réellement changé ? Peut-on le pardonner ?

Ă€ toutes ces questions politiques, s’ajoute l’épineux passĂ© de Navin Ramgoolam concernant sa vie privĂ©e, dont les Mauriciens sont friands, Ă  croire qu’ils devront faire un choix non pas entre deux chefs de parti politique mais entre deux maĂ®tresses, le jour du scrutin. 

Et c’est là où, en ville mais surtout dans les villages, on parle depuis quelques mois de photos inédites de Nandanee Soornack que les MSM sortiront en temps et lieu pour empêcher le retour au pouvoir de Navin Ramgoolam.

Zinfos Moris choisit aujourd’hui de parler de ce secret de Polichinelle, un sujet qu’est devenue une rumeur qui grossit et grossit de bouche en bouche, et qui prend une dimension effrayante, sur la vie privée de Nandanee Soornack qui continue à vivre comme chaque personne a le droit de le faire.

Donc voici les photos de Nandanee Soornack dont tout le monde parle et que les MSM, y compris leurs organes de propagandes sur le web comme Ă  la radio, dĂ©tiennent comme une des attaques contre la personne de Navin Ramgoolam. 

Vous pouvez maintenant passer à autre chose et surtout vous concentrer sur les enjeux fondamentaux durant la campagne électorale qui s’annonce déjà la plus sale de toute l’histoire de l’île Maurice.

đź“· Voici les photos de Nandanee Soornack dont tout le monde parle

đź“· Voici les photos de Nandanee Soornack dont tout le monde parle

Rédigé par E. Moris le Samedi 21 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.