Société

▶️L'activiste et militant Jeff Ligaya conteste le rapport de la SADC et se fait expulser

Dimanche 10 Novembre 2019

La mission de la Southern African Development Community (SADC), l'Union Africaine et de la mission d'observation électorale de la francophonie sont repartis "satisfaits" après avoir observé le déroulement de la campagne ainsi que des scrutins du 7 novembre.

Le chef de la mission, Sibusiso Moyo a suggéré néanmoins que le dépouillement des votes gagnerait à être effectué dans chaque centre de vote, le jour des législatives et non le lendemain. Selon lui, le Best Loser System et l’obligation de la déclaration d’appartenance ethnique pose problème ainsi que la faible représentation des femmes au Parlement.

Jeff Lingaya activiste et militant a cependant perturbé la réunion autour de laquelle les observateurs politiques ont rendu leur rapport.

Les chefs de mission des différentes observations électorales ont été pris à partie par des membres de la société civile et de quelques membres de Rezistans ek Alternativ (ReA), concernant la question de la déclaration ethnique et des candidatures rejetées. 

Kashmira Banee, membre de ReA, n'a pas hésité à critiquer ouvertement le rapport émis par la SADC mettant en cause le gouvernement mais aussi la conclusion des observateurs politiques.

Les membres de la SADC ont rappelé que “ Nous, nous ne faisons que des recommandations selon nos observations, et selon les guidelines de la SADC et de la législation du pays. Nous n’avons pas la prérogative pour juger ou résoudre les problèmes internes du pays. Et nous ne devons pas, en tant qu’observateurs, arbitrer des débats”.

 Jeff Lingaya a été expulsé de la salle avec un dernier sermon de la part du Dr. Kazibwe : “Vous ne représentez pas l’île Maurice que nous avons pu voir durant ces derniers jours”.


Rédigé par E. Moris le Dimanche 10 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.