Menu

Environnement

▶️ Metro express : Joanna Bérenger réclame l'EIA après le massacre d'arbres centenaires


Rédigé par E. Moris le Mercredi 11 Décembre 2019

Où le gouvernement Jugnauth passe, un arbre trépasse. On pourrait ainsi résumer le sort des arbres dès que le gouvernement se met en tête de faire des projets ou des travaux, malgré des promesses à replanter les arbres abattus.



@ Joanna Bérenger
@ Joanna Bérenger
Après avoir rasé et fait disparaître des arbres centenaires de la promenade Roland Armand le long de la Rue Vandermeersch à Beau Bassin, puis de la Promenade Gérard Bruneau, à la rue Victoria à Quatre-Bornes, c'est au tour de l'allée « chemin du sucre» de Curepipe/Floréal de connaître le même sort pour le Metro express. 

Ce sont des dizaines d'arbres centenaires qui ont été sacrifiés ! Par manque de vision écologique ou vision tout court, le gouvernement continue de sacrifier la nature. Le massacre à la tronçonneuse continue sur toute l'île. 

Ce qui a fait réagir Joanna Bérenger, députée du MMM de Vacoas.Floréal. Elle déplore le manque de communication entre les autorités et les résidents, et la vitesse à laquelle ces arbres ont été abattus. 

Elle souhaite qu’avec la tenue des Assises de l’environnement,  la semaine prochaine, sera rendu public l’étude d’impact du Metro Express sur l’environnement et l’écologie.

"Pena kominikasion, pena transparans. Pou ena par kont bann "assises" lor lanvironnman apartir 16 desam e mo fer enn lapel pou ki zot rann EIA Metro Express piblik. Se peizaz tou bann Morisien ki pe modifie. Se nou patrimwann ekolozik ek ekonomik ki an danze. Nou bizin gagn drwa kone ki pe pase ek kapav diskite."

Crédit vidéo : Joanna Bérenger


Mercredi 11 Décembre 2019


1.Posté par RChand le 14/12/2019 06:29
OUR INTELLOS ON THE ENVIRONMENT ?
Why is there a lack of commitment of our intellectuals on the issue of the environment. They always manage to stay vague about it .They acknowledge that Mauritius is at a crucial crossroads as regards its economic model and spatial planning. Are they demanding a rethink of the philosophy which has fuelled the development that the country has experienced in recent years. ? Are they questioning the present environment policies ?
That’s what they say :
“Quand il est question de survie, de l’état de la planète et de notre pays que nous laisserons en héritage aux générations futures, la vigilance est cruciale et la mobilisation de tous dans la durée est une nécessité absolue” and
“Ceci afin de faire de la génération montante le vecteur de changement dans un projet de société qui est fondée sur le produire, le consommer et le vivre autrement” and
“Our natural capital is our greatest wealth, directly and indirectly, and environmental policy must be one of continuity.”
Finally it’s lot of lovely bla blas and a demand for a few tinkering at the edges but they do to go as far as calling for a rupture with our present economic model- a rupture that will mean a limit to the construction of hotels, a new Environmentally Sensitive Areas (ESA) bill and an end to the Real Estate Schemes, among others.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.