Menu


Environnement

▶️ Belle Mare : La construction d'une extension de restaurant au pied de la plage fait polémique


Rédigé par E. Moris le Mardi 10 Décembre 2019

Le tourisme n’a jamais suscité autant d’inquiétude concernant sa performance, face à des touristes qui boudent la destination et une qualité de service qui se dégrade.



Alors que l'impact environnemental de l'activité touristique fait actuellement débat et pose de nombreuses questions concernant l'avenir dans ce secteur de plus en plus compétitif, c'est dans ce contexte que le secteur hôtelier explose à Maurice, en proposant de nouveaux établissements hôteliers.  

De nouveaux hôtels d'ici 2021 alors que les touristes boudent la destination mauricienne

On aurait pensé qu'un gel de nouveaux projets hôteliers serait salutaire pour éviter une multiplication d’établissements et surtout par manque de touristes pour les remplir. Ou encore pour la prévention contre l'érosion qui menace toutes les plages de l'île...

A Maurice, ce sont des permis de construction en bord de mer qui se font au détriment de l'environnement mais aussi des Mauriciens. Le passage se fera donc, dans l'eau pour les usagers de la plage !

L'hôtel Ambre, qui se trouve sur une des plus belles plages de sable fin à Belle Mare, vient de franchir la ligne rouge, en grignotant sur la plage, pour faire une extension de son restaurant de plage.

En intégralité l'émission de France O : "A vendre, île Maurice"

C 'est le combat de David contre Goliath. La mer, inexorablement, avance. Grignote du terrain sur les plages et les routes côtières.

La mer gagne du terrain sur la terre qui résulte principalement de l'intervention humaine. C'est elle qui est directement responsable de la défiguration du littoral ces dernières décennies. Les constructions massives en déviant les courants marins, ont profondément perturbé les apports naturels en sable. Et déréglé la nature en se vidant de ses réserves sableuses. 
 







1.Posté par simbad le 11/12/2019 09:19
arèt kokin nou la plaz..

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.