Politique

▶️ Ashok Subron ne pourra être candidat et sort l’artillerie lourde contre Pravind Jugnauth

Mardi 22 Octobre 2019

@ Rezistans ek Alternativ
@ Rezistans ek Alternativ
Il a rempli les formalités pour être candidat au no 13. Mais comme il n’a pas décliné son appartenance à l’une des quatre groupes ethniques prévus dans la Constitution, la candidature d’Ashok Subron a été invalidée.

Le porte-parole de Rezistans Ek Alternativ ne digère pas cela. Il a fait une sortie contre le Premier ministre sortant, qu’il va même jusqu’à traiter « d’arriéré ».

Ashok Subron soutient que c’est un jour triste pour la démocratie. Il rappelle que la dernière fois, au no 13, il avait récolté 2 500 voix et que compte tenu du travail qu’il a effectué sur le terrain, il allait doubler son score.


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Octobre 2019


1.Posté par Liberté Sans Frontière le 22/10/2019 14:05
Une des exigences politiques de Liberté Sans Frontière est la reconnaissance constitutionelle de l'identité de natifs Africains, et de ses divers métissages, de culture Créole. Cependant, nous partageons et soutenons l'opinion de nos amis de ReA qu'un Mauricien devrait avoir le droit de ne pas décliner son appartenance ethnique s'il le souhaite pour être candidat pour une élection. Lui priver de ce droit fondamental pour refus de déclarer cette spécificité est anti-democratique et anti-constitutionel puisque c'est en contravention avec les provisions de l'article 16 de la Constitution qui inclus la protection contre toute discrimination pour une opinion politique.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.